TORONTO (Ontario), le 29 mars 2021 – Alors que les athlètes de l’élite mondiale se préparent pour les prochains Jeux olympiques et paralympiques d’hiver, Toyota Canada accueille cinq nouveaux Canadiens dans son équipe. En passe de devenir des athlètes de niveau mondial, les membres de l’Équipe Toyota ont tous dû relever des défis personnels, et ils partagent maintenant leurs propres histoires inspirantes relatant la façon dont ils ont « réalisé l’impossible » pour encourager d’autres Canadiens.

« Nous sommes ravis d’accueillir cinq autres athlètes canadiens au sein de l’Équipe Toyota, chacun ayant sa propre histoire inspirante sur la façon de vaincre les obstacles, d’atteindre l’excellence sportive et de faire une différence dans leur communauté », a déclaré Cyril Dimitris, vice-président de Toyota Canada. « En partageant leurs histoires de triomphe personnelles, nous espérons encourager davantage de Canadiens à entreprendre leur propre parcours pour réaliser l’impossible. »

Avant les Jeux olympiques et paralympiques d’hiver de PyeongChang 2018, Toyota a lancé « Réalisez l’impossible », une campagne internationale présentant les histoires personnelles inspirantes d’athlètes du monde entier. En 2019, Toyota Canada a lancé sa propre Équipe Toyota en soutenant 10 athlètes d’été sur la route des Jeux olympiques et paralympiques de Tokyo 2020. Désormais, Toyota Canada partagera également les histoires de réalisation de l’impossible de ses plus récents athlètes de l’Équipe Toyota sur leur route vers les Jeux d’hiver. Voici un aperçu des plus récents athlètes à rejoindre l’Équipe Toyota et de leur histoire :

Billy Bridges

Billy Bridges – Île-du-Prince-Édouard et Ontario (parahockey sur glace)

Billy Bridge est né avec le spina-bifida. Ses médecins ont conseillé à sa famille de limiter ses attentes en lien avec les activités sportives. Au lieu de cela, il a essayé tous les parasports qu’il pouvait. Et il a fini par gagner sa place au sein de l’équipe du Canada de parahockey sur glace, dont il est maintenant un vétéran d’expérience. Aujourd’hui, Billy partage son histoire pour encourager la prochaine génération à faire du sport. Son message est le suivant : N’ayez pas peur de l’inconfort et de repousser vos propres limites.

Brian McKeever

Brian McKeever – Alberta (ski paranordique)

Brian McKeever et son père sont aveugles au sens de la loi. C’est toutefois le père de Brian qui lui a appris à skier. À l’âge de 18 ans, Brian a aussi commencé à perdre la vue. Bien que son monde ait beaucoup changé, deux choses sont restées constantes : le soutien de sa famille et sa passion pour le ski. En 2002, il a gagné sa place au sein de l’équipe du Canada de ski paranordique. Il est maintenant l’athlète paralympique d’hiver le plus médaillé du Canada, et il s’entraîne pour participer aux prochains Jeux paralympiques d’hiver. Brian partage son histoire inspirante pour encourager les enfants à poursuivre leurs rêves comme il l’a fait. Et pour aider les parents canadiens à normaliser le handicap de leur enfant.

Brigette Lacquette

Brigette Lacquette – Manitoba (hockey sur glace)

Ayant grandi dans une petite communauté Métis du Manitoba, jouer au hockey de façon compétitive a coûté cher à Brigette Lacquette sur les plans financiers et émotionnels. Elle a été régulièrement confrontée au racisme et à d’importants problèmes de financement. Mais sa famille et sa réserve, la Première Nation Cote de Saskatchewan, ont soutenu ses ambitions, et c’est ainsi qu’elle est devenue la première athlète des Premières Nations à représenter le Canada en hockey sur glace aux Jeux olympiques d’hiver. Aujourd’hui, Brigette s’efforce d’être un modèle pour les filles et les enfants autochtones, et elle les encourage à poursuivre leurs rêves. Son message est le suivant : Même si vous venez d’un village et d’une communauté isolés, vous pouvez faire partie d’Équipe Canada.

Cynthia Appiah

Cynthia Appiah – Ontario (bobsleigh)

Venant d’un milieu socio-économique défavorisé, Cynthia Appiah a dû vaincre de nombreux obstacles pour devenir une athlète d’élite. Des années plus tard – et face aux stéréotypes associés à la race et aux sports d’hiver – elle s’est mise au défi d’essayer le bobsleigh. Après avoir été désignée freineuse remplaçante aux Jeux olympiques d’hiver de PyeongChang 2018, une affectation qui l’a terrassée, elle était sur le point de renoncer à sa carrière d’athlète. Au lieu de cela, elle a décidé de prendre le contrôle et de devenir pilote. Aujourd’hui, elle s’entraîne à nouveau pour gagner sa place dans l’équipe olympique canadienne de bobsleigh 2022 et partage son histoire avec de jeunes athlètes en herbe issus de milieux socio-économiques similaires pour les encourager à poursuivre leurs propres rêves.

Mark McMorris

Mark McMorris – Saskatchewan (snowboard)

Une décennie après avoir remporté sa première médaille dans un sport en constante progression, Mark McMorris est un chef de file dans le monde du snowboard. L’histoire de son retour et sa résilience ont montré qu’il n’y a pas de limites à ce qu’il est prêt à faire pour atteindre ses objectifs. Mark s’efforce d’inspirer les autres, de devenir un leader et de laisser sa marque sur son sport. En 2012, il a créé la Fondation McMorris, qui aide les jeunes Canadiens démunis à trouver leur passion par le sport.

Ces cinq athlètes rejoignent l’Équipe Toyota, qui compte déjà les athlètes suivants :

  • Melissa Bishop (athlétisme)

  • Ellie Black (gymnastique artistique)

  • Cody Caldwell (rugby en fauteuil roulant)

  • Stefan Daniel (paratriathlon)

  • Nik Goncin (basketball en fauteuil roulant)

  • Benoît Huot (paranatation)

  • Tory Nyhaug (cyclisme – BMX)

  • Cindy Ouellet (basketball en fauteuil roulant)

  • Aurélie Rivard (paranatation)

  • Erica Wiebe (lutte)

 

À propos des partenariats paralympique et olympique de Toyota

En 2015, Toyota est devenue le partenaire mobilité mondial officiel du Comité international olympique et du Comité international paralympique. Pour Toyota, la mobilité va bien au-delà des véhicules. La vision de l’entreprise consiste à réduire les obstacles et à favoriser une société plus inclusive, et cette philosophie est le fondement de sa transformation d’un constructeur automobile à une entreprise de mobilité. Avec la liberté de mouvement, tout devient possible. Toyota Canada est en outre devenue le partenaire mobilité officiel des Comités olympique et paralympique canadiens en 2015, et l’engagement de l’entreprise en faveur du sport et de la mobilité s’étend aux organisations sportives nationales, y compris Canada Snowboard, Canada Soccer, Freestyle Canada, Basketball en fauteuil roulant Canada et Canada Basketball. Par ailleurs, 15 athlètes canadiens représentent l’Équipe Toyota.

Pour en savoir plus sur l’Équipe Toyota ou les partenariats paralympique et olympique de Toyota, veuillez communiquer avec :

Nirali Raval
Consultante, Communications d’entreprise
Toyota Canada Inc.
Nirali_raval@toyota.ca