Bangkok (Thaïlande), le 20 avril 2017. ― Le projet inaugural mené par la Toyota Mobility Foundation (TMF) pour lutter contre les embouteillages à Bangkok, en Thaïlande, a pris fin. La TMF a communiqué les résultats à l’occasion d’une cérémonie de clôture.

Le projet a commencé en avril 2015 grâce à une subvention de 110 millions de bahts (environ 400 millions de yens) à l’Université de Chulalongkorn. L’équipe a mis en œuvre un certain nombre de mesures afin de maîtriser et de gérer le flot de la circulation dans le quartier Sathorn Road de Bangkok, qui est sujet à une forte congestion en raison de divers facteurs. Ces mesures comprennent notamment une directive favorisant la collaboration intersectorielle afin de réaliser les objectifs visés.

Mesures pour maîtriser le volume de circulation

  • Mise en place d’un système de parcs-relais pour promouvoir l’utilisation des transports en commun
  • Création d’un service de navette desservant les écoles locales afin de réduire l’utilisation des voitures particulières pour accompagner et ramener les élèves
  • Construction d’un système d’information par l’entremise d’une application mobile pour promouvoir l’utilisation de parcs-relais et déterminer les meilleurs itinéraires avec les durées de trajet les plus courtes
  • Établissement d’horaires de travail variables dans les entreprises locales afin d’échelonner les heures de départ et ainsi de décongestionner la circulation routière

Mesures pour gérer le flot de circulation

  • Identification des goulots d’étranglement au moyen d’analyses de simulation et par la mise en place de solutions concrètes, comme des voies réservées aux autobus ou des zones interdites au stationnement
  • Optimisation des feux de circulation à l’aide d’outils de soutien numériques adoptés par la police locale

En juin 2016, lors d’une période d’essai de deux semaines, l’équipe a mis en œuvre des mesures supplémentaires, telles que les voies de circulation alternée pendant les heures de pointe ou encore la relocalisation des arrêts d’autobus. L’équipe a ensuite procédé à une évaluation de chaque mesure en observant le flot de circulation.

Pour poursuivre la lutte contre les embouteillages, il est important que ces activités soient maintenues et dirigées par la communauté. À ces fins, l’équipe a formulé ces mesures dans une feuille de route encourageant la collaboration intersectorielle entre les entreprises, le gouvernement et les instituts de recherche. En février 2017, l’équipe a donc proposé sa feuille de route à un organe consultatif du vice-premier ministre de la Thaïlande.

Akio Toyoda, président de la TMF et de Toyota Motor Corporation, a déclaré : « Pour la réalisation de ce projet, nous avons pu compter sur le soutien de l’Université de Chulalongkorn, mais aussi de la ville de Bangkok, de la police locale, des citoyens et de nombreuses entreprises. Leur compréhension et leur coopération nous ont été précieuses. Je tiens à vous remercier du fond du cœur. Je suis absolument ravi que la TMF, qui a pour but de collaborer étroitement avec les collectivités locales, ait pu s’appuyer sur la coopération des entités régionales. J’espère que les enseignements de ce projet nous seront utiles dans les futures activités de la TMF et qu’ils contribueront au développement d’une société plus mobile. »

Le doyen de la faculté d’ingénierie de l’Université de Chulalongkorn, le Pr Supot, a déclaré : « Ce projet a pour but de trouver des systèmes de mobilité durables permettant de réduire la durée et le coût des trajets, la consommation de carburant et la pollution urbaine. Il est important de mettre à profit les connaissances et la technologie pour améliorer la gestion de la circulation routière et favoriser la collaboration entre tous les secteurs de la société. Je pense que ce projet démontre qu’un système de mobilité durable est réalisable. Je remercie sincèrement la TMF pour ses efforts. »

À propos de la Toyota Mobility Foundation

Créée en août 2014, la Toyota Mobility Foundation a pour mission de soutenir le développement d’une société axée sur la mobilité. La Fondation vise à soutenir des systèmes de mobilité solides tout en éliminant les inégalités en matière de mobilité. Elle s’appuie sur l’expertise de Toyota dans les domaines de la technologie, de la sécurité et de l’environnement, et s’associe à des universités, des gouvernements, des organismes sans but lucratif, des instituts de recherche et d’autres organismes pour s’attaquer aux problèmes de mobilité dans le monde entier. Les programmes comprennent notamment les défis liés aux transports urbains, l’extension de la mobilité individuelle pour tous et l’étude de la prochaine génération de solutions de mobilité.

###