TOKYO (JAPON), le 4 août 2017. – Toyota Motor Corporation (Toyota) et Mazda Motor Corporation (Mazda) ont signé aujourd’hui une alliance commerciale et capitalistique dans le but de renforcer leur accord de partenariat à long terme.
 
L’accord d’aujourd’hui est l’aboutissement de deux années de collaboration et de discussions entre les deux sociétés, et représente une nouvelle étape importante en vue du renforcement et de l’accélération de leur partenariat.
 
Les deux sociétés ont notamment pris les engagements suivants : 1) créer une coentreprise pour la production de véhicules aux États-Unis; 2) développer conjointement des technologies pour les voitures électriques; 3) développer conjointement des technologies de véhicule connecté; 4) collaborer sur des technologies de sécurité évoluées; et 5) étoffer leurs gammes de produits complémentaires.
 
Outre l’accélération et le renforcement de leur collaboration à long terme, Toyota et Mazda ont scellé une alliance capitalistique qui préserve l’indépendance et l’égalité des deux groupes. Cette alliance prévoit que Toyota souscrira et fera l’acquisition, par l’intermédiaire d’un tiers, de nouvelles actions émises par Mazda, et que, dans le même temps, Mazda souscrira et fera l’acquisition, par l’intermédiaire d’un tiers, d’actions non émises cédées par Toyota d’un montant équivalent à la valeur des actions de Mazda. Les actions acquises mutuellement par les deux sociétés auront une valeur équivalente.
 
En marge de la signature de l’accord, le président de Toyota, Akio Toyoda, a déclaré : « En scellant notre alliance avec Mazda, nous avons surtout trouvé un partenaire passionné d’automobile. Cette alliance stimulera l’esprit de concurrence de Toyota, et nous poussera à nous surpasser afin de ne pas être devancés par Mazda. Ce partenariat réunit deux groupes passionnés d’automobile qui mettront leurs forces en commun pour améliorer sans cesse leurs voitures. Il est également la réalisation de notre volonté de faire en sorte que les voitures ne soient jamais réduites à de simples marchandises. »
 
Représentant Mazda, le président-directeur général, Masamichi Kogai, a déclaré : « Rien ne me ferait plus plaisir si cette alliance pouvait nous permettre de dynamiser le secteur automobile et de conquérir de nouveaux amateurs de voitures en créant une saine émulation entre deux entreprises animées par l’esprit de compétition, pour favoriser l’innovation et l’émergence de nouveaux talents et de chefs de file. »
 
L’industrie automobile est confrontée à d’immenses défis, parmi lesquels le durcissement de la réglementation environnementale et des normes de sécurité pour les véhicules neufs, et l’arrivée de concurrents d’autres secteurs, ainsi que la diversification des entreprises liées à la mobilité. En plus de mettre leurs forces respectives en commun pour améliorer les technologies et consolider leurs assises commerciales, Toyota et Mazda ont l’intention, en nouant ce partenariat, d’approfondir leur collaboration et de réaliser une croissance durable pour surmonter les défis les plus pressants auxquels l’industrie sera confrontée à l’avenir.
 
Le 13 mai 2015, Toyota et Mazda avaient déjà signé un accord de partenariat durable prévoyant la mise en commun de leurs ressources et la complémentarité de leurs produits et technologies dans le but de produire des voitures plus attrayantes. Depuis, les deux sociétés ont discuté de divers domaines sur le principe d’une relation équitable et mutuellement bénéfique à long terme.
 
À moyen et long terme, les deux sociétés établiront une relation positive qui respecte l’autonomie et l’égalité de chaque partie, et qui œuvre à la réussite des projets menés en commun. Afin de définir de nouvelles valeurs pour la mobilité future, les deux sociétés vont accélérer leur coopération bilatérale et contribuer au développement d’une société durable en dépassant les attentes des consommateurs.
 
Détails de l’accord d’alliance commerciale
 
1) Établir une coentreprise pour la production de véhicules aux États-Unis
Dans le cadre de cette nouvelle alliance, Toyota et Mazda se sont engagées à créer une usine commune financée à parts égales aux États-Unis. Cette usine aurait une capacité de production annuelle estimée d’environ 300 000 unités. Dans l’attente des approbations et des autorisations des autorités gouvernementales compétentes, les deux sociétés commenceront à étudier les plans détaillés en vue de la mise en service de l’usine d’ici 2021. Cette usine nécessitera un investissement total d’environ 1,6 milliard de dollars américains et créera quelque 4 000 emplois. Outre leur collaboration dans le domaine des produits et des technologies, Toyota et Mazda ont l’intention d’améliorer leur compétitivité dans la fabrication grâce à ce nouveau projet de production commune.
 
Dans la nouvelle usine, Mazda devrait produire des modèles multisegments destinés au marché nord-américain, tandis que Toyota envisage d’y fabriquer la Corolla pour le marché nord-américain.
 
En produisant des véhicules en sol américain, Mazda compte mettre en place une structure de production en vue de poursuivre sa croissance sur le continent. Ces activités permettront à la société de répondre plus rapidement aux besoins de ses clients, en fonction de la région et des modèles.
 
En augmentant encore sa capacité de production aux États-Unis, Toyota se rapproche de la région, et y voit un moyen d’améliorer sa réactivité sur un marché nord-américain en pleine croissance. Dans sa nouvelle usine de Guanajuato, au Mexique, actuellement en construction, Toyota produira le Tacoma, plutôt que la Corolla. Cette décision n’aura aucune incidence notable sur les plans d’investissement et les emplois dans cette région.
 
2) Développer conjointement des technologies pour les voitures électriques
Pour répondre à la demande et aux attentes croissantes du public pour les véhicules électriques dans le monde, Toyota et Mazda vont explorer le développement de technologies pour la structure de base de véhicules électriques compétitifs, en mobilisant et partageant librement et activement leur savoir-faire. Ces technologies permettront aux deux sociétés de s’adapter rapidement à la réglementation et aux tendances du marché dans chaque pays. Les détails de cette collaboration ne sont pas encore finalisés.
 
3 et 4) Développer conjointement des technologies de véhicule connecté et collaborer sur des technologies de sécurité évoluées
Toyota et Mazda uniront leurs efforts pour développer des systèmes de divertissement multimédia en prévision de l’usage accru de technologies d’information embarquées et pour répondre à la demande accrue de technologies connectées. Par ailleurs, Toyota collaborera avec Mazda pour la mise au point de technologies de véhicule à véhicule (V2V) et de véhicule à infrastructure (V2I) dans le but de créer une société mobile sans accidents de la route.
 
5) Étoffer leurs gammes de produits complémentaires
Actuellement, Mazda produit une berline compacte pour le compte de Toyota en Amérique du Nord. Pour sa part, Toyota produira une fourgonnette commerciale compacte de type « two-box » pour le compte de Mazda au Japon. Les deux sociétés exploreront d’autres possibilités de complémentarité de leurs produits à l’échelle mondiale.
 
Détails de l’alliance capitalistique
D’après l’accord, les deux sociétés envisagent d’établir une collaboration durable, en optimisant les synergies de l’alliance commerciale et capitalistique par l’acquisition mutuelle d’actions, dont les détails sont décrits plus loin.
 
Toyota fera l’acquisition de 31 928 500 nouvelles actions ordinaires émises par Mazda par l’intermédiaire d’un tiers (participation de 5,05 % sur la base du nombre d’actions émises après l’augmentation de capital; valeur totale de 50 milliards de yens).
 
Mazda fera l’acquisition, par l’intermédiaire d’un tiers, d’actions non émises cédées par Toyota d’un montant équivalent à la valeur des actions de Mazda (taux de participation de 0,25 % sur la base du nombre d’actions émises).
 
Les deux sociétés ont l’intention d’appliquer le produit de l’augmentation de capital par l’intermédiaire d’un tiers et de la cession d’actions non émises par l’intermédiaire d’un tiers pour financer en partie les dépenses en immobilisations liées à la création d’une coentreprise pour la production de véhicules aux États-Unis.
 
Les deux sociétés se réservent la possibilité de renforcer leur alliance capitalistique en fonction des progrès de leur alliance commerciale.
 
 
Calendrier
1) Date de la signature de l’accord : vendredi 4 août 2017
2) Date prévue de l’acquisition d’actions (échéance du paiement) : lundi 2 octobre 2017

 

###