17 novembre 2014

Préparé pour :  

Toyota Mirai LLPP
Newport Beach, CA
Lundi 17 novembre 2014
Satoshi Ogiso, directeur gestionnaire, Toyota Motor Corporation

Merci John, bonjour à tous.
 
Comme l'a indiqué John lorsqu'il m'a présenté ainsi que le président Uchiyamada, nous avons travaillé ensemble pendant de nombreuses années sur cette vision de la mobilité future... ce qui comprend premièrement la Prius hybride... et maintenant la Mirai à pile à combustible.
 
Je ne peux pas m'empêcher de penser que pour certains notre collaboration - notre cheminement aventurier, doit être chimérique comme l'était le projet de Don Quichotte... un idéalisme qui se moque du pratique. 
 
Bien sûr, je ne suis pas d'accord avec cela... mais au moins je sais... qui est Don Quichotte et qui est Sancho Panza.
  
Uchiyamada san a dit plus tôt que l'hydrogène et que la technologie des piles à hydrogène vont changer la donne sur les plans de la société et de l'économie... et que ce sera le carburant du siècle prochain.
 
Franchement, je crois que je suis un peu plus optimiste. 
 
Je crois que cette technologie va changer notre monde... plus tôt qu'on le pense.
 
C'est en fait pour cela que nous avons baptisé cette voiture Mirai. 
 
Pour nous, c'est le véhicule qui va ouvrir la porte du futur pour Toyota.
 
Bien sûr, tout le monde n'est pas d'accord.
 
Pendant de nombreuses années, l'utilisation de l'hydrogène gazeux pour alimenter les automobiles était considérée par les gens intelligents comme une quête insensée.
 
Ce point de vue rejoint les opinions qui remontent à 20 ans, lorsque la Prius hybride n'était rien d'autre qu'un projet scientifique... une impossibilité sur le plan économique.
 
Il arrive parfois que le changement se produise rapidement; on bouscule les conventions en faveur du progrès.
 
D'autres fois, il faut persister pour récolter le changement.
 
Et une vision à long terme.
 
Pendant plus de 20 ans, Toyota a adopté un vaste portefeuille en ce qui concerne la recherche et le développement des groupes propulseurs de pointe, tout en mettant l'accent en permanence sur tous les types de concepts entraînés ou assistés par un moteur électrique.
 
Pendant ces deux décennies... et plus encore... nous avons fait tourner des roues avec l'électricité... en combinant l'hydrogène et l'oxygène dans un système embarqué à pile à combustible.
 
Nos investissements consacrés pendant cette période à la recherche et au développement des piles à combustible ont été... très importants.
 
Depuis 2002, nous avons mis à l'essai et développé une série de plus de 100 véhicules à pile à combustible en Amérique du Nord.
 
Pendant toutes ces années, et après plus d'un million de milles... nous avons trouvé des moyens de réduire considérablement les coûts de fabrication d'un groupe propulseur à pile à combustible.
 
En fait, nous estimons avoir réalisé une réduction de 95 pour cent des coûts du groupe propulseur et du réservoir à carburant de la Mirai par rapport aux coûts de fabrication de la pile à combustible du Highlander en 2008.
 
Si nous y sommes parvenus, c'est surtout grâce à nos 20 années d'expérience avec la technologie hybride... à commencer par la Prius.
 
Voici un exemple.                                       
 
Pendant le développement de la Prius hybride de deuxième génération, les ingénieurs ont réduit les dimensions, le poids et le coût de la coûteuse batterie principale en utilisant un convertisseur élévateur évolué pour augmenter la tension générale du système.
 
On a adopté le même principe pour les piles à combustible... un nouveau convertisseur multiplie la tension du système entre la pile à combustible et le moteur électrique.
 
Cela fait réaliser des économies de poids et d'espace, sans parler des coûts.
 
La pile à combustible est disposée sous les sièges du conducteur et du passager avant; les deux réservoirs se trouvent en dessous et derrière les sièges arrière.
 
L'assemblage produira une puissance totale de plus de 114 kW... et une densité de puissance de 3,1 kW par litre... ces deux chiffres étant parmi les plus élevés au monde.
 
Le processus de production d'électricité à bord et sur demande est simple en théorie... mais cela nous a pris deux décennies en pratique.
 
Les membranes échangeuses de proton à l'intérieur des assemblages de piles à combustible ont besoin d'humidité pour produire de l'électricité. 
 
La plupart des assemblages de piles à combustible utilisent pour cela un humidificateur.
 
L'assemblage de piles à combustible de la Mirai est conçu pour faire circuler l'eau générée pendant la production d'électricité et ne nécessite pas d'humidificateur; une première mondiale.
 
La Mirai possède deux réservoirs à carburant haute pression de 70 mégapascals d'une contenance de 62,4 et de 60 litres... avec une densité de masse d'entreposage de 5,7 %... et une pression de remplissage maximum de 87,5 mégapascals.
 
En passant, 70 mégapascals équivalent à 10 000 lb/po², chiffre que beaucoup trouveront plus facile à retenir et à prononcer.
 
Les réservoirs en résine composite enveloppée de fibre de carbone sont également les premiers au Japon à satisfaire à la norme internationale touchant les contenants d'entreposage de l'hydrogène comprimé pour les systèmes d'alimentation des véhicules.
 
Le processus d'enrobage de ces réservoirs à l'épreuve des balles utilise une machine qui ressemble et qui fonctionne comme une version moderne du métier à tisser fabriqué par la compagnie fondée par Sakichi Toyoda en 1926.
 
J'aime la symétrie; or, il y aura 88 ans demain qu'une nouvelle compagnie a été fondée.
 
Et aujourd'hui, nous entamons un nouveau chapitre de notre histoire.
 
Une fois les réservoirs pleins, le système peut non seulement alimenter la Mirai sur une distance de près de 500 kilomètres, mais il est capable de fournir suffisamment d'énergie pour l'équipement essentiel d'une maison moyenne pour une période allant jusqu'à une semaine en cas d'urgence.
  
Voilà pourquoi nous avons aussi mis au point un dispositif de prise de force externe en option... pour permettre de fournir l'énergie à toute une maison. 
 
L'assemblage de piles à combustible, les réservoirs et le convertisseur élévateur ont tous été mis au point à l'interne par Toyota. 
 
Les composants hybrides de la présente génération ont été largement empruntés pour le groupe propulseur à pile à combustible, y compris le moteur électrique, l'unité de gestion de l'énergie et la batterie principale.
 
La combinaison autorise l'emploi du freinage à récupération... un appoint de puissance de plus lors de l'accélération... et un flux d'électricité optimisé vers le moteur électrique en provenance de l'une des batteries, de l'assemblage de piles à combustible ou des deux.
 
On obtient ainsi une voiture dont l'habitacle sera aussi silencieux que celui d'une Lexus hybride... avec une accélération de zéro à cent en 9 secondes et une accélération de 40 à 65 km/h en 3 secondes... à partir d'un système dont la puissance est de 153 ch.
 
Comme nous l'avons appris avec la Prius, l'introduction d'une technologie inédite pose de nouveaux défis qui doivent être pleinement surmontés, tant au laboratoire que sur une route; c'est là que Frankenstein entre en jeu.
 
Frankenstein est un prototype très sommaire, un véhicule d'essai constitué d'une voiture existante dans laquelle on a installé un groupe propulseur et des pièces empruntées pour la soumettre à des essais critiques.
 
Pendant les deux dernières années... Frankenstein et trois autres véhicules comme lui ont été soumis à des essais critiques sur des routes nord-américaines.
 
On a fait des essais pendant plus d'une semaine à Yellowknife au Canada pour confirmer le démarrage matinal à moins 30 degrés centigrades. 
 
Des essais ont été menés à haute altitude dans les Rocheuses, tandis que les célèbres rues de San Francisco ont servi pour les essais sur fortes pentes à basse vitesse à partir d'un départ arrêté.
 
Cet été, nous sommes allés à Death Valley pour mettre rigoureusement à l'épreuve le refroidissement du système et la climatisation de l'habitacle. 
 
Pendant que des essais sont effectués sur des routes américaines, on a accumulé des centaines de milliers de kilomètres au Japon, où des groupes propulseurs complets sont testés sur banc d'essai dans des conditions extrêmes.
 
Non loin de là, au Centre de recherche et de développement Higashifuji, on procède à de nombreux essais de collision depuis des mois.
 
La sécurité est toujours une priorité absolue. 
 
On a pris des mesures spécifiques pour procurer une protection supérieure aux occupants du véhicule lors d'impacts à l'avant, sur les côtés et à l'arrière. 
 
En même temps, un haut niveau de dispositifs de sécurité en cas de collision a été prévu pour protéger l'assemblage de piles à combustible et les réservoirs haute pression en cas de déformation de la carrosserie.
 
Le cadre de l'assemblage de piles à combustible utilise du plastique renforcé de fibre de carbone léger et facile à traiter.
 
Ce cadre protège l'assemblage en absorbant un impact en cas d'interférence entre le véhicule et la route.
 
Tous les principaux composants sont positionnés sous le plancher et près du centre du véhicule. 
 
Puisque les véhicules à pile à combustible ne produisent pas d'échappement à haute température, les composants sont également protégés par un carénage recouvrant tout le dessous du véhicule, ce qui améliore l'aérodynamique et diminue les bruits de la route.
 
Le positionnement de l'assemblage de piles à combustible, des réservoirs et des autres composants sous le plancher et près du centre du véhicule procure en outre un centre de gravité abaissé et une répartition du poids entre l'avant et l'arrière. 
 
Je crois que vous serez surpris demain par la performance dynamique générale de la Mirai, qui combine les raffinements d'un habitacle ultra-silencieux et d'une conduite confortable, en plus d'une tenue de route et d'une stabilité de haut niveau ainsi que d'un comportement agile en virage.
 
On ne parvient pas facilement à un tel équilibre, et j'ai hâte d'entendre vos commentaires demain après les essais routiers.
 
Une chose dont je suis sûr, c'est que vous aurez tous une opinion à propos du style de la Mirai, à l'intérieur comme à l'extérieur. 
 
Ce n'est pas un secret : lorsque nous avons lancé la Prius, nous avons décidé de lui donner un look différent de celui de toute autre voiture; c'était un risque que nous devions prendre.
 
Le style de la Prius était distinctif, et il l'est toujours aujourd'hui. 
 
Nous croyons qu'il en sera de même pour la Mirai. 
 
Si le nom de votre voiture signifie « le futur »... son look a tout intérêt à être futuriste.
 
Il est certain que c'est ce que nous cherchions à faire avec la Mirai, et bon nombre de ses éléments extérieurs sont thématiques.
 
Si sa partie avant donne l'impression que son objectif principal est d'amener l'air à circuler sous le capot... vous avez la bonne impression.
 
Il faut beaucoup d'air pour dissiper la chaleur provenant des trois radiateurs de la Mirai. 
 
Non seulement ces entrées sont critiques pour assurer le refroidissement du système, mais elles font partie d'un système de gestion de l'air qui procure un excellent coefficient de traînée de 0,29.
 
L'expression « De l'oxygène à l'entrée... de l'eau à la sortie » est en fait un élément important du thème stylistique de la forme... basée sur la fonction.
 
Les flancs de la voiture représentent la transformation de l'air en eau à l'aide des profils fuyants des portes.
 
L'arrière utilise une forme de catamaran représentant le débit de l'eau en dessous et à travers la carrosserie.
 
De profil, le toit et le capot donnent l'impression de flotter au-dessus de la ceinture de caisse.
 
Si l'extérieur a été conçu pour inviter la queston « qu'est-ce que c'est? », l'intérieur a été conçu pour « épater ».
 
Le design manifeste la volonté de présenter un espace épuré et dégagé, ainsi que des textures contrastantes et douces au toucher et des raffinements surprenants.
 
Les surfaces en retrait des sièges avant enveloppent tout le corps et procurent un excellent soutien, grâce à des recouvrements et à des coussins qui ont été produits comme un seul composant.   
 
Les sièges du conducteur et du passager avant offrent de série huit réglages assistés pour procurer un positionnement optimal du siège et un soutien lombaire électronique.
 
Je crois que l'intérieur communique aussi un message un peu plus profond.
 
La Mirai représente la première étape d'une nouvelle ère en matière de mobilité. Elle est le futur.
 
Mais l'intérieur de la voiture est l'endroit où le propriétaire passera son temps, et la Mirai devra livrer la marchandise sur de nombreux plans pour être un succès.
 
Le point le plus important, peut-être, pour qu'un produit puisse révolutionner un marché... c'est qu'il doit s'adapter parfaitement et de façon confortable et pratique... au train-train quotidien du consommateur... en accomplissant plus, mais sans demander plus de la part du propriétaire.
 
Au-delà de sa haute technicité, de sa qualité de véhicule à zéro émission et de son style audacieux, il faut que ça reste, en fin de compte,... une voiture ordinaire.
 
C'est justement ce qui a fait un succès de la Prius. 
 
Nous espérons que c'est ce qui fera aussi un succès de la Mirai.

 

- 30 -