Paul Ricard, France (le 28 mars 2014) –  TOYOTA Racing a dévoilé aujourd’hui la TS040 HYBRID et les équipages, engagés dans le Championnat du Monde d’Endurance FIA 2014, qui entreront dans une nouvelle ère du sport automobile hybride.
 
Avec un boost hybride de 480ch quatre roues motrices en plus du moteur essence 520ch de 3.7 litres, la TS040 HYBRID, dévoilée aujourd’hui sur le circuit Paul Ricard, atteint une puissance maximale de 1000ch et représente la technologie hybride le plus avancée du sport automobile.
 
Le passage à un système hybride quatre roues motrices conduit TOYOTA à revenir à un concept appartenant à son développement hybride sportif depuis 2007,  lorsque la Supra HV-R quatre roues motrices est devenue la première hybride à remporter une course d’endurance, les 24 Heures de Tokachi.
 
Le nouveau système TOYOTA HYBRID – Racing a été développé spécifiquement pour le règlement technique WEC révisé, qui met un accent particulier sur l’économie de carburant. Une réduction de 25% de la consommation de carburant par rapport à 2013 est désormais nécessaire. Ces économies sont réalisées grâce à la chaîne cinématique, l’aérodynamique et le style de pilotage.
 
Un débitmètre surveille la consommation de carburant et des pénalités sont appliquées pendant la course si la consommation moyenne sur trois tours dépasse les limites définies. L’allocation de carburant est déterminée par le niveau de capacité hybride de chaque équipe qui s’engage. Au Mans, TOYOTA Racing a opté pour 6MJ de capacité hybride au tour.
 
En collaboration avec TOTAL, partenaire officiel, les ingénieurs de TOYOTA Racing ont trouvé d’autres possibilités pour gagner en efficacité et en performance grâce à l’utilisation de lubrifiants spéciaux TOTAL.
 
Les nouveau règlement, plus ouvert, a permis à TOYOTA Racing de procéder à une augmentation conséquente de la puissance hybride avec l’ajout d’un moteur-générateur AISIN AW sur le train avant afin de compléter l’unité DENSO à l’arrière.
 
En décélération, les moteurs-générateurs appliquent la force de freinage en combinaison avec les freins mécaniques traditionnels pour récolter l’énergie qui est transférée via l’inverseur (AISIN AW à l’avant, DENSO à l’arrière) au super-condensateur NISSHINBO. Pendant l’accélération, le moteur / générateur inverse sa fonction, agissant comme un moteur pour fournir un boost d’une puissance de 480ch.
 
Cette puissance hybride quatre roues motrices est alliée à un moteur classique V8 aspiration, les deux ayant été développés par la Division Motor Sports du centre technique de Higashifuji, où la prochaine génération des voitures de série TOYOTA a vu le jour.
 
Le savoir-faire de la TS030 HYBRID est déjà utilisé pour améliorer les véhicules TOYOTA hybrides de série et on peut s’attendre à ce que la technologie développée sur le WEC permette d’aller encore plus loin en matière de transfert de technologie de la piste à la route. TOYOTA a déjà vendu 6 millions de routières hybrides depuis le lancement de la Prius en 1997.
 
Le châssis TS040 HYBRID est conçu, développé, construit et exploité par Toyota Motorsport GmbH (TMG) à Cologne. Il représente une évolution majeure par rapport à la TS030 HYBRID, en parfait accord avec la nouvelle réglementation, avec notamment une largeur maximale réduite de 10 cm et la mise en place d’une série d’éléments de sécurité.
 
Une attention particulière a été accordée à la circulation d’air autour de la voiture, à la fois pour réduire la traînée en optimisant l’économie de carburant et augmenter les appuis, et donc l’adhérence, tout en compensant la réduction de la largeur des pneus de 5cm par rapport à 2013.
 
Un développement important des souffleries de TMG a permis un design aérodynamique efficace mais aussi une structure incroyablement légère grâce à des procédés de conception et de production avancés des composites.
 
Chez TMG, simulations et travail de calcul intensifs ont amélioré la TS040 HYBRID en utilisant la technologie hardware-in-the-loop pour tester les composants individuels sur la base de données de piste réelles et à l’aide d’ordinateurs de calcul puissants pour optimiser la conception.
 
Ces techniques de pointe sont beaucoup plus efficaces que les essais sur piste, permettant aux ingénieurs de TMG d’optimiser tous les aspects du châssis TS040 HYBRID plus longtemps que ses rivaux s’appuyant sur ​​des méthodes traditionnelles.
 
Un léger remaniement des équipages permet ainsi à Alex Wurz, Stéphane Sarrazin et Kazuki Nakajima de s’installer dans la voiture N°7 alors que Anthony Davidson, Nicolas Lapierre et Sébastien Buemi partagent la N°8.
 
La TS040 HYBRID a fait ses débuts en piste sur le circuit Paul Ricard le 21 janvier dernier et a ensuite effectué 12 jours de tests à travers l’Europe, couvrant environ 18.000 km.
 
Au terme des deux jours du Prologue qui débutera demain sur le circuit Paul Ricard, l’équipe prévoit une autre séance d’essais avant les Six Heures de Silverstone où elle affrontera pour la première fois cette saison les équipes officielles Audi et Porsche.
 
Yoshiaki Kinoshita, Team President : « Nous sommes très impatients de participer à notre troisième saison dans le Championnat du Monde d’Endurance FIA (WEC) où nous nous battrons pour réaliser notre rêve, gagner Le Mans et le Championnat du Monde. En plus de nouveaux règlements exigeants faisant de l’endurance la discipline sur circuit la plus difficile du sport automobile de haut niveau, nous aurons aussi un nouveau concurrent. Nous sommes impatients de nous battre avec Porsche, ainsi qu’avec un adversaire plus familier, Audi. En tant qu’équipe, nous avons beaucoup appris de nos deux premières saisons en WEC et tout ce savoir-faire s’est glissé dans notre nouvelle TS040 HYBRID, qui est la TOYOTA la plus avancée technologiquement jamais construite à s’aligner en piste. Nous considérons qu’il est très important que notre programme sportif contribue à des activités plus larges pour TOYOTA et je suis très fier que les données, les connaissances et la technologie passent régulièrement de notre programme sportif à nos collègues du département R&D qui créent les superbes voitures de route de demain. »
 
Hisatake Murata, General Manager, Motor Sports Unit Development Division : « Le système TOYOTA HYBRID – Racing a été considérablement amélioré en raison de l’enjeu de la nouvelle réglementation. Le règlement exige une grosse réduction de la consommation de carburant, mais pour rester compétitif, nous voulons bien sûr conserver la puissance du moteur. Ce n’est pas une option réaliste de réduire la consommation en réduisant la puissance. Nous avons examiné diverses possibilités, mais la solution la plus appropriée pour nous était d’augmenter la cylindrée du moteur pour améliorer l’efficacité calorifique optimisant ainsi le système hybride. Nous avons envisagé une plus grande capacité hybride mais réglée sur 6MJ, utilisant la récupération d’énergie cinétique, ce qui a eu un effet négatif sur le temps au tour en raison d’une augmentation du poids. Pour récupérer cette quantité d’énergie au freinage, le moteur-générateur arrière ne suffisait pas et nous sommes revenus à la notion d’hybride quatre roues motrices que nous avions développé de 2007 à 2011, avant que les règlements ne limitent le boost hybride qu’à un seul pont. Avec 1000ch, nous avons réalisé une performance très impressionnante et conservé le système dans nos objectifs de poids. A présent, il est temps de voir ce que cela donnera face à nos adversaires. »
 
Pascal Vasselon, Directeur Technique : « Nous avons commencé les premières études et simulations immédiatement après que l’ACO ait annoncé les premiers éléments de la réglementation, à la mi-2012, et la saison dernière nous avons consacré beaucoup de nos ressources au développement de la TS040 HYBRID. En termes de concept aérodynamique et châssis, la TS040 HYBRID est une évolution profonde de la TS030 HYBRID, en tenant compte des nouvelles dimensions fixées par la réglementation et l’application des leçons apprises au cours des deux dernières années d’engagement sur le WEC. Une nouvelle réglementation représente toujours un défi et les défis évidents pour 2014 ont été de changer beaucoup de choses en même temps, avec des changements de réglementation importants en termes de châssis et de groupe propulseur. Le principal défi a été de créer une voiture plus complexe avec encore plus de technologie hybride pour atteindre une puissance hybride supérieure et dans le même temps de réduire considérablement le poids en raison d’une diminution de 45 kg du poids minimum. Cela a été un véritable casse-tête, mais avec des matériaux légers et des processus de conception optimisés, nous avons atteint nos objectifs. »
 
- 30 -
 
Les commentaires préliminaires des pilotes sur la TS040 HYBRID sont diffusés dans un communiqué de presse séparé, qu’on peut aussi trouver en ligne àwww.toyotahybridracing.com/fr; ce site contient des traductions en français et en allemand du présent communiqué et de tous les autres.
 
Des photos libres de droits d’auteur de la TS040 HYBRID en studio et en action sont offertes pour publication dans la section médias du site www.toyotahybridracing.com/fr.
 
Des profils complets, avec historique de carrière, des pilotes de course TOYOTA sont accessibles à : http://www.toyotahybridracing.com/fr/team-2/pilotes

Calendrier 2014 du Championnat mondial d’endurance de la FIA :
20 avril   Six heures de Silverstone (GB)
3 mai      Six heures de Spa-Francorchamps (Bel)
14 juin    24 heures du Mans (Fra)
20 sept.  Six heures du Circuit des Amériques (ÉU)
12 oct.    Six heures de Fuji (Jpn)
2 nov.     Six heures de Shanghai (Chi)
15 nov.   Six heures de Bahrain
30 nov.   Six heures de Paulo (Bré)