TOYOTA

TORONTO (Ontario), le 14 mai 2019 – La grande tradition canadienne des excursions en voiture est-elle menacée? Le Canada offre une multitude de destinations touristiques attrayantes, que ce soit les paysages majestueux des Rocheuses, en Alberta et en Colombie-Britannique, la pittoresque route des vins du Niagara ou les charmes de la ville de Québec. Mais pour le budget moyen des vacanciers canadiens, la hausse des prix de l’essence à des niveaux record constitue un sérieux obstacle. Les Canadiens privilégieront-ils des destinations près de la maison cet été pour éviter de payer le prix fort à la pompe? Près de la moitié des répondants canadiens interrogés dans le sondage national réalisé par Ipsos au nom de Toyota Canada affirment que la hausse du prix de l’essence aura probablement une incidence sur leurs projets d’excursions estivales.

Résultats du sondage de Toyota Canada :

  • À l’échelle canadienne, 78 % des répondants intègrent le prix du carburant dans leur budget de vacances et cet été, malheureusement, les chiffres sont problématiques.
  • 47 % des Canadiens disent qu’ils sont moins enclins à partir en excursion estivale à cause de la flambée des prix de l’essence.
  • 52 % en Colombie-Britannique, 53 % dans les provinces de l’Atlantique, 44 % au Québec, 50 % dans les Prairies et 45 % en Ontario.
  • 27 % des Canadiens envisagent même de modifier leurs plans actuels en raison des prix élevés à la pompe.
  • 28 % en Ontario, 28 % dans les provinces de l’Atlantique, 27 % en Colombie-Britannique, 26 % au Québec, 25 % en Saskatchewan et au Manitoba, et 22 % en Alberta.
  • 62 % disent que la hausse des prix de l’essence n’a pas seulement une incidence sur leurs projets de vacances estivales, mais aussi sur les finances générales de leur ménage.
     

Heureusement, et c’est une bonne nouvelle, les Canadiens ne sont pas prêts à sacrifier si vite leurs congés d’été. Ils se tournent donc vers d’autres solutions à long terme, comme les véhicules électrifiés, afin de limiter l’incidence des prix du carburant sur leur vie quotidienne.

Après le prix de l’essence, le rendement énergétique est la deuxième préoccupation de 20 % des Canadiens lors de l’achat d’une voiture. La troisième préoccupation est le rendement (15 %), et les 18-34 ans sont légèrement plus préoccupés par ce facteur.

« Les données que nous avons recueillies montrent que les Canadiens ont de plus en plus de difficultés à boucler leur budget de vacances estivales en raison du coût élevé des déplacements », a déclaré Stephen Beatty, vice-président de Toyota Canada Inc. « Cela ne nous étonne pas que 52 % des Canadiens se déclarent susceptibles d’acheter un véhicule électrifié au cours des cinq prochaines années. En tant que chef de file dans ce domaine, Toyota est ravie que les Canadiens reconnaissent la valeur de ces véhicules, non seulement pour leur impact sur l’environnement, mais aussi pour leur impact sur leur budget. « Pour les consommateurs qui souhaitent améliorer le rendement énergétique de leur véhicule, c’est le moment ou jamais d’essayer une voiture électrifiée, que ce soit un modèle hybride-électrique, un modèle branchable ou un modèle à pile à combustible, selon la disponibilité. »

Alors que les consommateurs continuent de chercher des moyens d’améliorer leur rendement énergétique en réponse à la hausse des prix du carburant, Toyota observe une croissance corrélée du marché des véhicules électrifiés. Toyota Canada Inc. a signalé que les véhicules électrifiés représentent une proportion record de 16,7 % du total de ses ventes en avril. Alimenté par la popularité du tout nouveau Toyota RAV4 hybride fabriqué au Canada (dont il s’est écoulé 2 112 unités, soit une hausse de 246,8 %), l’élan qui a permis à TCI d’enregistrer le meilleur mois de son histoire pour les ventes de véhicules électrifiés (3 876 unités vendues, soit une hausse de 82 %) a en outre entraîné une hausse générale de 6,1 % de ses ventes en avril. Près d’un véhicule sur cinq vendu en Colombie-Britannique en 2018 était un véhicule électrifié. D’autres marchés également préoccupés par la hausse des prix de l’essence, comme le Québec et l’Ontario, ont eux aussi enregistré une augmentation des ventes de ce type de véhicules.

À la suite des récents lancements qui sont venus élargir encore sa gamme de véhicules écoénergétiques et à faibles émissions, Toyota propose maintenant un véhicule électrifié convenant à chaque automobiliste canadien :

Véhicule

Type

Catégorie

Consommation combinée

Toyota RAV4 hybride 2019

Hybride électrique

VUS compact

6,0 L/100 km* 

Toyota Prius Prime 2020

Hybride essence-électricité branchable

Berline

4,3 L/100 km*

Toyota Corolla hybride 2020

Hybride électrique

Berline compacte

(Prévue) Moins de 4,5 L/100 km*

Toyota Mirai 2019

Électrique à pile à hydrogène (actuellement vendue au Québec seulement)

Berline

Autonomie (estimée) de 500 km*

*Les estimations de l’efficacité énergétique ont été déterminées à l’aide des méthodes d’essai approuvées par le gouvernement du Canada. La consommation réelle de carburant variera en fonction des habitudes de conduite et d’autres facteurs.

« Notre gamme d’hybrides répond aux besoins de tous les automobilistes, depuis les passionnés d’aventure jusqu’aux familles nombreuses en passant par les navetteurs désireux d’économiser sur leur trajet quotidien », a poursuivi Stephen Beatty. « Et maintenant que l’été arrive et que les projets de vacances sont bien avancés, je vous conseille de rendre visite à votre concessionnaire Toyota afin de rayer cet article de votre liste d’achats essentiels pour votre excursion. » 

Pour beaucoup d’entre eux, la hausse du prix de l’essence a une influence sur leur vie quotidienne, et pas seulement au moment de faire le plein. Plus de la moitié (56 %) des Canadiens disent que la hausse du prix de l’essence a eu une incidence (forte pour 23 % d’entre eux et modérée pour 33 %) sur les finances de leur ménage et les 18-34 ans (62 %) étaient davantage concernés que la moyenne nationale. Les principales répercussions de la hausse du prix de l’essence sur les ménages sont les suivantes :

  • Réduction de la fréquence des déplacements en voiture (44 %)
  • Incapacité de mettre autant d’argent de côté qu’avant (37 %)
  • Réduction des dépenses en sorties au restaurant et en divertissements (29 %)
  • Abandon des projets de vacances impliquant de longs trajets en voiture (23 %)
  • Augmentation de leur endettement (19 %)
     

Et si vous faites partie des 47 % de Canadiens moins enclins à partir en vacances cet été à cause de la hausse des prix de l’essence, ne jetez pas l’éponge! Outre la possibilité d’acheter un véhicule électrifié pour optimiser votre rendement énergétique, suivez ces conseils de Ressources naturelles Canada pour réduire votre consommation de carburant et les coûts associés chaque fois que vous prendrez la route cet été.

  • Accélérez doucement et maintenez une vitesse constante. Lorsque la circulation le permet, laissez ralentir votre véhicule dans les montées, puis reprenez votre vitesse dans les descentes.
  • Circulez sur des autoroutes à quatre voies et utilisez le régulateur de vitesse lorsque c’est possible.
  • Évitez de laisser tourner le moteur de votre véhicule au ralenti.
  • Ne transportez pas de poids inutile et retirez les porte-bagages ou les porte-vélos lorsque vous ne les utilisez pas.
  • Utilisez la climatisation avec modération.
  • Utilisez un indicateur de consommation de carburant et apprenez à vous en servir.
  • Anticipez : préparez votre itinéraire à l’avance et écoutez les bulletins d’information sur la circulation pour éviter les accidents, les zones de travaux et les autres points sensibles.
  • Évitez les routes qui traversent de grandes villes où vous devez faire des arrêts fréquents.
     

Pour en savoir plus sur la gamme de véhicules électrifiés à émissions réduites de Toyota, comme le RAV4 hybride, la Corolla hybride, la Prius Prime, la Prius AWD-e, la Mirai et plus encore, visitez Toyota.ca.

À propos de l’étude

Les conclusions présentées ici proviennent d’un sondage d’Ipsos réalisé entre le 3 et le 6 mai 2019 pour le compte de Toyota Canada. Pour ce sondage, un échantillon de 2 005 Canadiens âgés de 18 ans et plus a été interrogé en ligne par le biais du panel Ipsos I-Say. L’échantillonnage et la pondération des quotas ont été utilisés pour équilibrer les données démographiques afin de s’assurer que la composition de l’échantillon reflète celle de la population adulte selon les données du recensement et de fournir des résultats visant à approximer l’univers de l’échantillon. La précision des enquêtes en ligne d’Ipsos est mesurée à l’aide d’un intervalle de crédibilité. Dans ce cas, le sondage est exact à ± 2,5 points de pourcentage près, 19 fois sur 20, si tous les adultes canadiens avaient été sondés. L’intervalle de crédibilité sera plus large parmi les sous-ensembles de la population. Tous les sondages et enquêtes par sondage peuvent être sujets à d’autres sources d’erreur, y compris, mais sans s’y limiter, les erreurs de couverture et de mesure.

À propos de Toyota Canada Inc.

Toyota Canada Inc. (TCI) est le distributeur canadien exclusif des véhicules Toyota et Lexus. Toyota a vendu plus de 8 millions de véhicules au pays, par l’entremise d’un réseau de 287 concessionnaires Toyota et Lexus. Toyota s’engage à fournir aux automobilistes canadiens des véhicules réputés pour leur sécurité, leur qualité, leur durabilité et leur fiabilité, et à leur offrir un service de qualité. Le siège social de TCI est situé à Toronto et l’entreprise a aussi des bureaux régionaux à Vancouver, Calgary, Montréal et Halifax, et des centres de distribution des pièces à Toronto et Vancouver. Toyota exploite deux usines de production au Canada. Ces usines ont déjà produit plus de 8 millions de véhicules, parmi lesquels des modèles très appréciés des consommateurs canadiens, comme le Toyota RAV4, le Toyota RAV4 hybride, et les Lexus RX 350 et RX 450h hybride. À la suite des récents investissements injectés par Toyota dans ses installations de l’Ontario, la production des très populaires modèles Toyota RAV4 et RAV4 hybride va s’intensifier.

À propos d’Ipsos

Ipsos est une firme indépendante d’études de marché dirigée et gérée par des professionnels de la recherche. Fondée en France en 1975, Ipsos a pris de l’expansion pour devenir une firme internationale de sondage jouissant d’une forte présence dans tous les marchés importants. Elle se classe au quatrième rang de l’industrie mondiale du sondage.

Regroupant des bureaux dans plus de 89 pays, Ipsos offre une expertise éclairante dans cinq domaines de recherche : les marques, la publicité et les médias; la fidélité de la clientèle; le marketing; les affaires publiques; et la gestion de sondages.

Les chercheurs d’Ipsos évaluent le potentiel de marché et interprètent les tendances du marché. Ils élaborent et bâtissent des marques, et aident les clients à bâtir des relations à long terme avec leur clientèle. Ils évaluent des publicités, étudient les réponses du public à divers médias et mesurent l’opinion publique de partout dans le monde.

Ipsos est inscrite à la Bourse de Paris depuis 1999 et a généré des revenus à l’échelle mondiale de 1 780,5 millions d’euros en 2017.    

###

Contacts avec les médias :

Jena Rajanayagam (Ontario)
jena.raj@citizenrelations.com
437.346.6805

Philippe Massé (Quebec)
philippe.masse@citoyen.com
514.430.6295

Crystal Kwon (British Columbia)
crystal.kwon@citizenrelations.com
604.818.1012