The Turing Institute and Toyota Mobility Foundation Collaborate to Modernize City Planning and Traffic Management with Artificial Intelligence
 

TORONTO (Ontario), le 25 mai 2018 L’Alan Turing Institute (le « Turing ») et la Fondation Mobilité Toyota collaborent sur un projet visant à transformer l’aménagement et la gestion des villes. Ce nouveau projet, qui fait partie du nouveau programme d’IA du Turing, est intitulé « Optimiser le flux dans les systèmes de mobilité avec l’IA ». Il vise à transformer les systèmes de gestion de la circulation complexes, aujourd’hui statiques, en systèmes dynamiques et optimisés gérés en temps réel pour tous les types de mobilité.

Selon les projections de l’ONU, plus de 60 % de la population mondiale vivra dans des zones urbaines d’ici 2030. Au-delà de l’augmentation de population dans les agglomérations urbaines, les villes elles-mêmes évoluent. Le succès croissant des plateformes de covoiturage, l’évolution du choix des modes de transport (vélo) et les véhicules de livraison le jour même ont une influence considérable sur la circulation routière. Et bien qu’on observe une amélioration des normes environnementales, la réduction de la congestion automobile dans les zones urbaines est un enjeu de santé publique.

La gestion de la circulation et l’optimisation de la signalisation routière, aussi bien pour les véhicules que pour les piétons, s’appuient depuis longtemps sur la modélisation et la prévision. Face aux événements en temps réel, aux conditions changeantes et à l’évolution des modes de déplacement, les systèmes actuels sont dépassés. Ils ne sont plus adaptés aux besoins des grands centres urbains.

Grâce aux techniques de pointe en science des données et en exploitation des communications et des données en temps réel, les urbanistes disposent aujourd’hui de nouveaux outils. Les possibilités d’amélioration de la gestion des villes sont immenses. La nouvelle collaboration couvre une période de 18 mois. Elle réunit des chercheurs et des ingénieurs en logiciel possédant des compétences en mathématiques et en interaction des données, issus du Turing Institute et des universités de Cambridge et Manchester, et met à contribution les connaissances en mobilité de la Fondation Mobilité Toyota. Tous ces spécialistes travailleront avec des fournisseurs de données et des gestionnaires du gouvernement qui soutiennent les villes du futur. Ils tireront parti de l’expertise du Turing et de la collaboration continue des universités partenaires dans ces domaines, avec la Greater London Authority (région du Grand Londres) au Royaume-Uni.

Le projet vise les résultats suivants :

  • l’intégration du système d’IA pour le contrôle des feux de circulation;
     
  • la construction d’une plateforme pour la manipulation des données interactives afin de surveiller et de prédire les comportements dans la circulation, et d’étudier différents scénarios d’aménagement;
     
  • l’identification des mécanismes pour les exploitants de parcs et les villes, par exemple en partageant des données sur les points chauds de congestion et de pollution, et l’instauration de mesures de détournement ou de contournement avant que la situation empire.
     

En combinant les opérations en temps réel avec la surveillance périodique et la planification à long terme, les résultats du projet aideront les urbanistes à gérer les conditions actuelles dans les villes ainsi qu’à préparer ces dernières pour l’avenir. Un système de gestion de la circulation fondé sur les données devrait permettre d’améliorer la qualité de l’air, de réduire la consommation énergétique, et d’optimiser la capacité et la résilience du système.

Alan Wilson, PDG de l’Alan Turing Institute et chercheur principal, a déclaré : « À terme, nous voulons que les urbanistes et les gestionnaires des villes puissent disposer d’un système qui affichera les flux de données en temps réel, leur permettra d’analyser le fonctionnement de la ville, intégrera des modèles mathématiques et informatiques ainsi que des modèles d’apprentissage-machine pour étudier et expérimenter différents scénarios, et leur permettra de comprendre les causes de l’évolution des comportements. En effet, avec les données et les nouvelles technologies, les schémas de transport peuvent évoluer radicalement en très peu de temps. Nous espérons qu’un tel système se traduira par des améliorations pour la santé et la mobilité des populations urbaines, et par une sécurité et une efficacité accrues dans la gestion de la circulation routière. »

Ryan Klem, directeur des programmes pour la Fondation Mobilité Toyota, a ajouté : « Bien que des efforts importants soient consacrés depuis quelque temps à l’IA à l’intérieur des véhicules, nous sommes ravis de collaborer avec le Turing pour introduire la science des données et l’IA dans un aspect complémentaire de la mobilité, soit l’infrastructure. Nous croyons que la mobilité est essentielle pour promouvoir les progrès sociaux et améliorer la qualité de vie dans le monde. Ce projet représente une étape importante en vue de contribuer au bien de la société et d’harmoniser les moyens de transport pour tous les citoyens. »

À propos de la Fondation Mobilité Toyota

Créée en août 2014, la Fondation Mobilité Toyota a pour mission de soutenir le développement d’une société axée sur la mobilité. La Fondation vise à soutenir des systèmes de mobilité solides tout en éliminant les inégalités en matière de mobilité. Elle s’appuie sur l’expertise de Toyota dans les domaines de la technologie, de la sécurité et de l’environnement, et s’associe à des universités, des gouvernements, des organismes sans but lucratif, des instituts de recherche et d’autres organismes pour s’attaquer aux problèmes de mobilité dans le monde entier. Les programmes s’intéressent notamment aux défis liés aux transports urbains, à l’extension de la mobilité individuelle pour tous et à l’étude de la prochaine génération de solutions de mobilité.

À propos de l’Alan Turing Institute

L’Alan Turing Institute est l’institut national britannique de la science des données et de l’intelligence artificielle. L’Institut est nommé en l’honneur d’Alan Turing, dont les travaux révolutionnaires en mathématiques théoriques et appliquées, en ingénierie et en informatique sont considérés comme précurseurs de la science des données et de l’intelligence artificielle modernes. L’Institut s’est donné pour objectifs d’entreprendre des recherches de haut niveau dans les domaines de la science des données et de l’intelligence artificielle, d’appliquer ses recherches à des problèmes concrets, de favoriser l’activité économique, d’induire le changement social, de former une nouvelle génération de scientifiques et de façonner le dialogue public autour des données. turing.ac.uk

###