TOKYO (JAPON), le 12 octobre 2016. – Suzuki Motor Corporation (Suzuki) et Toyota Motor Corporation (Toyota) ont annoncé leur intention d’étudier des idées pavant la voie à la possibilité d’établir un partenariat commercial.

 

L’industrie automobile connaît depuis quelque temps une période de bouleversements rapides et radicaux sans précédent. Elle ne peut plus se contenter d’axer ses efforts de recherche et développement sur l’automobile. Elle doit désormais développer des technologies de pointe et d’avenir dans plusieurs domaines, dont l’environnement, la sécurité et les TI. Outre la R.-D. menée individuellement par chaque entreprise, la collaboration interentreprises prend une importance croissante dans certains domaines, comme le développement d’infrastructure ou l’élaboration de nouvelles normes industrielles.

 

Ayant fait des minivéhicules sa priorité, Suzuki n’a cessé de perfectionner ses technologies afin de développer des véhicules à des prix extrêmement concurrentiels. Cependant, dans le domaine de la R.-D. dans les technologies futures et avancées, Suzuki éprouve un sentiment grandissant d’incertitude. Par ailleurs, malgré ses efforts de R.-D. dans plusieurs domaines, dont l’environnement, la sécurité et les technologies de l’information, Toyota a conscience d’avoir pris un certain retard sur ses concurrents nord-américains et européens, notamment en ce qui concerne l’établissement de normes industrielles et les partenariats avec d’autres constructeurs.

 

Toyota et Suzuki ont commencé à explorer les possibilités en vue d’une collaboration, avec la conviction que cela aidera les deux compagnies à relever leurs défis respectifs. Les discussions en cours partent du principe que les deux entreprises resteront concurrentes dans des conditions d’équité et d’indépendance. Toyota et Suzuki sont également ouvertes à des collaborations avec d’autres sociétés et comptent promouvoir la normalisation dans l’industrie.

 

Osamu Suzuki, président de Suzuki, a déclaré : « Toyota est l’un des chefs de file de l’industrie automobile et l’une des sociétés les plus fiables. Elle travaille activement sur diverses technologies de pointe et d’avenir. Je suis heureux que Suzuki puisse démarrer les discussions avec Toyota pour réfléchir à un éventuel partenariat. J’en ai d’abord discuté avec le président d’honneur de Toyota, Shoichiro Toyoda, et je suis ravi que le président Akio Toyoda ait également manifesté son intérêt. Nous poursuivrons les concertations sur l’avenir de Suzuki. »

 

Akio Toyoda, président de Toyota, a commenté : « L’environnement global dans lequel évolue l’industrie automobile est en pleine mutation et nous devons nous adapter pour survivre. Outre les activités de recherche et développement menées indépendamment par chaque entreprise, il est désormais impératif de trouver des partenaires qui partagent les mêmes objectifs et la même passion. Nous souhaitons rester ouverts à toutes les possibilités de partenariat, dans la mesure où elles contribueront à la fabrication de véhicules toujours meilleurs et à l’essor de l’industrie automobile. »

 

###