Dans le monde, le Canada est perçu comme une contrée de neige et de glace. Toyota l'a compris et en a fait un avantage. À Timmins en Ontario, où la température moyenne hivernale est d'environ -20 °C, Toyota a établi des installations où elle soumet ses voitures et ses camions à des essais en conditions extrêmes pour qu'ils prouvent leur capacité de surmonter l'hiver avant d'être mis sur le marché. Par exemple, il faut que les Toyota démarrent à tout coup, même à -40 °C quand il y a 40 centimètres de neige au sol.

Lorsque nous avons testé notre pick-up Tundra à Timmins, nous l'avons soumis à une batterie d'essais qui incluait l'évaluation des freins, de la maniabilité, de la direction et du régulateur de traction et aussi le chronométrage du temps qu'il fallait pour réchauffer la cabine. Nos ingénieurs ont même déneigé le pare-brise comme tout le monde le fait pour voir s'il y avait des endroits sujets aux égratignures ou à d'autres dommages. Nous faisons tout cela parce que les véhicules qui réussissent nos essais en conditions extrêmes seront ensuite fiables pour nos clients qui habitent à Burlington, dans les Rocheuses ou ailleurs.

La création d'installations d'essais comme celles de Timmins n'est qu'une des façons par lesquelles nous respectons notre engagement à fabriquer des véhicules dans les marchés où ils seront vendus. En fait, c'est dans nos usines canadiennes que sont fabriqués environ 50 % des véhicules que nous vendons au Canada, notamment certains de nos modèles les plus populaires comme les Toyota RAV4 et Corolla.