Exposition du véhicule concept EV et confirmation d’un véhicule électrique à batterie en 2012Les 500 premiers véhicules enfichables livrés aux clients de parcs-location à travers le monde à la fin de 2009 Dix nouveaux véhicules hybrides essence-électricité au début de la prochaine décennie 

(Detroit, MI) - Toyota a annoncé aujourd’hui qu’elle exposera le véhicule concept Toyota FT-EV lors de la Journée média d’ouverture au Salon international de l’auto nord-américain (NAIAS), confirmant son plan de lancer un véhicule navetteur urbain électrique à batterie (BEV) d’ici 2012. Cette annonce, de concert avec l’exposition de sa Camry hybride concept au gaz naturel comprimé au Salon de l’auto de Los Angeles 2008, signale l’intention de Toyota d’élargir la portée de son développement de véhicules à carburants de remplacement avancés. 

«Maintenant plus que jamais, nous ne pouvons pas perdre de vue notre avenir », a déclaré M. Stephen Beatty, directeur gestionnaire principal de Toyota Canada Inc. « Cela n’est nulle part plus important qu’à l’égard du devoir de notre industrie et de son engagement à assurer une véritable mobilité soutenable grâce à des véhicules qui réduisent sensiblement la consommation de carburant, notre bilan carbone et les émissions globales de gaz à effet de serre.» 

Le véhicule concept FT-EV partage sa plate-forme avec l’iQ, le révolutionnaire nouveau véhicule navetteur urbain. L’iQ, qui connaît déjà un énorme succès au Japon, est un véhicule léger où quatre passagers peuvent prendre place en tout confort et en toute sécurité, et qui offre une consommation d’essence exceptionnelle, une performance sportive, des raffinements exclusifs et une image jeune et dynamique. 

Le véhicule concept FT-EV de Toyota est conçu en gardant à l’esprit un habitant de région urbaine qui conduit jusqu’à 80 kilomètres entre la maison, le travail et d’autres moyens de transport en commun. Quoique, pour l’instant, le FT-EV demeure un pur concept, il représente une combinaison naturelle de stratégies de produit. 

«L’essence à un dollar trente le litre tel qu’on l’a vu l’été dernier n’était pas une anomalie. C’était un bref aperçu de ce que nous réserve l’avenir », a commenté M. Beatty. Nous devons nous attaquer à l’inévitabilité du pic pétrolier en mettant au point des véhicules alimentés autrement que par un carburant pétrolier liquide, ainsi que de nouveaux véhicules concepts comme l’iQ, qui sont plus légers et plus petits. C’est sur ce type de véhicule, électrifié ou non, que notre industrie doit concentrer son ingénierie et innovation.» 

Bien que les véhicules électriques à batterie (BEV) et les nouveaux véhicules de taille réduite tels que l’iQ soient une composante clé de la stratégie de mobilité soutenable de Toyota, on considère que le classique véhicule hybride essence-électricité, comme la toute nouvelle Prius de troisième génération, est la principale technologie de groupe propulseur à long terme de Toyota. 

L’an dernier, Toyota a annoncé qu’elle prévoyait vendre un million de véhicules hybrides essence-électricité par année vers le début de la prochaine décennie. Pour y parvenir, Toyota lancera jusqu’à 10 nouveaux modèles hybrides vers le début de la décennie dans divers marchés autour du monde. Les nouvelles Toyota Prius et Lexus HS250h de troisième génération, qui auront toutes deux leur première à Détroit, sont les deux premiers exemples de cet effort. 

L’an dernier également, Toyota a annoncé qu’elle offrirait un grand nombre de véhicules hybrides enfichables (PHV) aux clients de parcs-location internationaux en 2010. On a avancé cette date. À compter de la fin de 2009, Toyota commencera la livraison internationale de 500 Prius PHV alimentées par des batteries au lithium-ion. 

Les batteries au lithium-ion de première génération qui alimentent ces PHV seront fabriquées sur une chaîne de montage à l’usine de batteries PEVE (Panasonic EV Energy Company, Ltd.) de Toyota, installation de production conjointe dans laquelle Toyota détient 60 pour cent des parts. Au cours de son développement, la nouvelle Prius a été mise au point et réalisée pour intégrer le bloc-batterie au lithium-ion à capacité d’enfichage ou la batterie au nickel-métal-hydrure pour le système essence-électricité classique. 

Les 500 PHV qui arriveront sur le marché mondial à la fin de 2009 seront utilisés pour l’analyse du marché et de l’ingénierie. Les clients de parcs-location contrôleront la performance et la durabilité de la batterie au lithium-ion de première génération, tout en offrant une rétroaction en conditions réelles sur la manière dont les futurs clients pourraient réagir au processus d’enfichage. 

«Les futurs clients auront de hautes attentes à l’égard de ces technologies émergentes. Ce programme pour parcs Prius PHV est une première étape clé pour confirmer comment et quand nous pourrions offrir de grands nombres de véhicules hybrides enfichables sur les marchés internationaux », a ajouté M. Beatty. Il ne suffit plus pour notre industrie de fabriquer et de vendre des voitures et des camions. Nous devons également trouver des solutions aux défis de mobilité d’aujourd’hui et nous tenir prêts à affronter d'autres défis dans un avenir très proche.»