TMMC


Dans deux villes du sud-ouest de l’Ontario, le plus important employeur de la région a pris d’importantes mesures pour aider à protéger ses employés et leurs communautés contre la propagation de la COVID-19. Les 8 500 employés des usines de fabrication de Toyota Motor Manufacturing Canada (TMMC) situées à Cambridge et à Woodstock vont remarquer de nombreux et importants changements lorsque ces usines vont relancer leur production cette semaine.

« Nous avons passé beaucoup de temps à réévaluer nos installations et nos processus, et nous avons mis en œuvre de nombreuses nouvelles politiques et procédures pour préserver la distanciation physique autant que possible », a affirmé Frank Voss, président de TMMC. « Là où la distanciation physique n’est pas possible, nous avons installé des barrières physiques et imposons le recours à de l’équipement de protection personnelle supplémentaire. »

En premier lieu, l’entreprise veille à ce que ses opérations respectent les directives établies par les autorités sanitaires fédérales, provinciales et municipales. TMMC a en outre examiné et comparé ses méthodes avec ce que font d’autres constructeurs – ainsi que des fabricants d’autres industries – pour veiller à ce que les usines Toyota bénéficient des meilleures pratiques les plus récentes.

Ce qui est peut-être plus important encore, c’est que Toyota a adopté une approche par étapes pour la reprise de ses opérations en Amérique du Nord. Ainsi, la production va être relancée de façon mesurée et avec précaution.

« Nous tenons à ce que tous nos employés comprennent nos nouveaux protocoles », a insisté M. Voss, « et à ce que la reprise des opérations se fasse à un rythme qui nous permettra d’offrir un environnement sécuritaire pour tous. »

TMMC a préparé des entrées contrôlées et espacées dans ses installations, et on procédera à des contrôles sanitaires exhaustifs pour quiconque se présente sur les lieux. On utilisera en outre des caméras thermiques pour prendre la température de toutes les personnes qui viennent sur le site, et ce à chaque visite. Sous la supervision de centres sanitaires implantés dans les usines mêmes, les employés devront rester chez eux s’ils manifestent des symptômes de la COVID-19.

Lorsqu’une personne se présentera à l’usine, on lui fournira un masque facial qu’elle devra porter en tout temps sur les lieux. Par ailleurs, TMMC a augmenté la disponibilité et l’utilisation d’équipement de protection personnelle supplémentaire, notamment des écrans faciaux, des gants et du désinfectant pour les mains.

On a évalué les installations de TMMC et apporté des changements pour permettre aux employés de pratiquer la distanciation et la séparation physique, et d’utiliser de l’équipement de protection personnelle amélioré pendant le travail et les pauses, de même qu’au moment d’arriver sur les lieux et de les quitter lors des changements de quarts. On a également amélioré les processus de nettoyage, et on fera beaucoup plus souvent l’entretien des zones achalandées comme les salles de pause et les toilettes.

Au moment où ses usines de Cambridge et Woodstock relancent leurs opérations, Toyota met en œuvre un processus de préparation en cinq étapes qui a été adopté pour toutes ses installations de fabrication en Amérique du Nord :

1 – Préparation à la reprise du travail : comprend la désinfection de toutes les zones des usines, le stockage d’équipements de protection personnelle, l’établissement de circuits pour les déplacements et d’autres mesures visant à améliorer la distanciation physique.

2 – Communication avec les membres d’équipe : mises à jour quotidiennes et hebdomadaires pour tous les employés, et communication fréquente entre les superviseurs et les membres de la haute direction.

3 – Retour au travail sécuritaire : promotion de nouvelles lignes directrices et de nouveaux processus qui respectent les attentes en matière de distanciation physique.

4 – Préparation liée à la fabrication et à la qualité : renforcement des contrôles pour garantir que la qualité est intégrée dans le processus.

5 – Planification d’urgence et réduction des risques : souplesse et processus visant à réduire au minimum les risques potentiels à mesure qu’ils sont identifiés.

L’exécution des protocoles mis en place aux plus importants pôles d’emplois à Cambridge et à Woodstock se poursuivra indéfiniment, et Toyota continuera de surveiller la situation et de faire des ajustements en fonction des directives fédérales, provinciales et municipales en matière de santé publique.

La culture d’entreprise axée sur l’amélioration continue (à laquelle on réfère à l’interne sous la dénomination « kaizen ») de Toyota continuera de guider l’entreprise, et cela lui permettra de veiller à ce que ses employés puissent retourner au travail tout en réduisant dans toute la mesure possible les risques pour la santé.

« L’industrie automobile est un contributeur essentiel à la relance de l’économie canadienne après une fermeture en masse partout au pays, et TMMC est fière de contribuer à cette relance », de conclure M. Voss. « C’est le bon moment pour redémarrer, et Toyota est prête. »