TOKYO (JAPON), le 19 mai 2017. – Toyota Motor Corporation (président : Akio Toyoda), Nissan Motor Co., Ltd. (président : Hiroto Saikawa), Honda Motor Co., Ltd. (président : Takahiro Hachigo), JXTG Nippon Oil & Energy (président : Tsutomu Sugimori), Idemitsu Kosan Co., Ltd. (président : Takashi Tsukioka), Iwatani Corporation (président : Mitsuhiro Tanimoto), Tokyo Gas Co., Ltd. (président : Michiaki Hirose), Toho Gas Co., Ltd. (président : Yoshiro Tominari), Air Liquide Japan Ltd. (président : Shiro Yahara), Toyota Tsusho Corporation (président : Jun Karube) et Development Bank of Japan Inc. (président : Masanori Yanagi) ont signé un protocole d’accord sur la collaboration en vue de la construction à grande échelle de stations de ravitaillement en hydrogène pour les véhicules à pile à combustible (FCV).

 

Le protocole d’entente vise à permettre l’accélération de la construction de stations de ravitaillement en hydrogène au stade précoce actuel de la commercialisation des FCV à partir d’une initiative « 100 % japonaise » reposant sur la collaboration entre onze entreprises. Cette initiative est le fruit de la « Feuille de route stratégique pour l’hydrogène et les piles à combustible »*1 (révisée le 22 mars 2016) du gouvernement japonais, qui a fixé comme objectif la mise en service de 160 stations de ravitaillement en hydrogène et la mise en circulation de 40 000 FCV d’ici l’exercice 2020.

 

Reconnaissant les défis auxquels seront confrontées les stations de ravitaillement en hydrogène dans les premiers stades de la commercialisation des FCV, le protocole d’entente repose sur l’idée selon laquelle les entreprises concernées doivent coopérer entre elles et remplir leurs rôles respectifs*2 afin de réaliser le développement stratégique des stations d’hydrogène pour optimiser la demande de FCV et contribuer à l’adoption de ces véhicules par le grand public.

 

Cette coopération devrait notamment se concrétiser par la création d’une nouvelle entreprise d’ici la fin de 2017. Cette nouvelle entreprise aurait pour mission : 1) de construire un réseau de stations de ravitaillement en hydrogène en prenant des mesures pour soutenir la construction et l’exploitation de ces stations, et 2) de promouvoir l’adoption des FCV et l’indépendance des stations d’hydrogène par des mesures de réduction des coûts, dont l’examen gouvernemental de la réglementation, et des mesures visant à améliorer l’efficacité opérationnelle, contribuant ainsi à la réalisation d’une société fondée sur l’hydrogène au Japon.

 

Les onze entreprises envisageront la participation d’autres entreprises à l’avenir et communiqueront l’information le moment venu.

 

*1Compilé par le ministère japonais de l’Économie, du Commerce et de l’Industrie, et annoncé le 23 juin 2014.

*2Rôle de chaque entreprise.

Entreprises d’infrastructure : construction et exploitation des stations d’hydrogène.

Fabricants de FCV : diffusion des FCV, soutien opérationnel pour les stations d’hydrogène.

Institutions financières : soutien financier, etc.

 

###