Date de la présentation : le 1 Juin 2010 
 
 
COMPARER AVEC L’ÉNONCÉ
 
 
Stephen Beatty
Directeur gestionnaire principal
Toyota Canada Inc.
 
M. le Président, le Comité a indiqué qu’il souhaitait faire un suivi des questions soulevées lors de notre dernière audience et vous avez également demandé la présence d’une personne ayant une connaissance technique des pédales utilisées en Europe et au Canada. M. Minoru Tanaka se joint à moi ici aujourd’hui.
 
M. Tanaka occupe le poste d’ingénieur en carrosserie chez Toyota depuis 1984. Son travail porte essentiellement sur la conception et l’ingénierie des dessous de caisse. Il occupe actuellement le poste de directeur général de la division responsable de ce volet pour tous les modèles Toyota, Scion et Lexus. 
 
Depuis notre comparution devant le comité le 16 mars, Toyota a considérablement progressé dans l’exécution des rappels qui ont fait l’objet de votre étude. J’aimerais prendre quelques minutes pour informer les membres de l’évolution de ce dossier. M. Tanaka et moi répondrons ensuite à vos questions.
 
Lors de notre dernière comparution ici, j’ai affirmé ma conviction qu’une étude des faits de ce dossier permettrait de prouver que nous n’avions jamais privilégié le profit au détriment de la sécurité de nos clients. Nous avons aussi confirmé à nos clients, au Parlement et au grand public que nos mesures correctives étaient simples, solides et par-dessus tout efficaces. En d’autres termes, les véhicules Toyota sont à la fois sécuritaires et fiables, et nos clients peuvent avoir la certitude que la société appuiera ses produits et répondra aux besoins des clients longtemps après leur achat initial.
 
Plusieurs questions ont été soulevées lors de la dernière audience du Comité et il a été demandé à Toyota de répondre à ces questions et de fournir certains renseignements. Les documents à réunir étaient substantiels, mais je peux confirmer que nous avons recueilli, traduit et fourni toutes les réponses au Comité. Nous espérons que tous les membres en ont reçu des copies.
 
Pour Toyota, la sécurité de nos clients reste la priorité absolue. Nous estimons avoir pris les mesures appropriées pour nous assurer que les questions soulevées sur le marché canadien sont étudiées, évaluées et corrigées.  Ces questions sont de nature complexe et posent des défis à l’ensemble des fabricants.  Nous estimons que nos réponses à ces questions sont conformes à celles des autres membres de l’industrie, et nous essayons même de prendre les devants dans ce domaine.
 
Toyota s’est donnée pour mission d’aller encore plus loin pour s’assurer que les Canadiens continuent de témoigner leur confiance envers notre marque, en sachant que cette confiance est au cœur de la santé de notre entreprise. Par conséquent, nous avons pris les mesures suivantes :
     
1.)   Les réparations seront effectuées rapidement et efficacement, en occasionnant le moins de désagréments possibles à nos clients;
2.)   Des mises à jour seront fournies régulièrement aux organismes de réglementation, aux médias et au public sur l’évolution des campagnes et autres renseignements s’y rapportant;
3.)   Nous avons établi une structure et un processus de qualité et de sécurité améliorés avec une représentation canadienne; et
4.)   nous continuerons de satisfaire, voire même de dépasser, les exigences de la loi sur la sécurité automobile, afin de résoudre le moindre problème dès sa survenue.
 
En raison des différences qui existent en termes d’architecture, de conditions climatiques et environnementales, d’entretien ou d’usure ainsi que divers facteurs humains, il ne nous est pas toujours possible de déduire que tel ou tel problème survenu dans une partie du monde se reproduira forcément sur les véhicules dans d’autres régions.
 
Pour ce qui concerne le Canada, aucun cas de pédale grippante n’avait été signalé avant l’automne dernier.
 
Nous avons agi immédiatement dès que nous avons eu connaissance de ce problème. En plus d’avoir émis ce rappel, Toyota a interrompu la production et la livraison des véhicules jusqu’à ce qu’une mesure corrective puisse être appliquée sur le marché. Nous avons ensuite procédé à l’exécution la plus complète et la plus rapide d’une campagne de rappel de notre histoire. Aujourd’hui, le taux d’exécution s’élève à 88 % (en date du 27 mai 2010). Ce résultat est extrêmement encourageant et nous visons un taux de 100 %.
 
Toyota comprend que le public devient de plus en plus exigeant et comme nous l’avons fait remarquer lors de notre dernière comparution devant le Comité, Toyota s’est engagée à créer une nouvelle structure de sécurité et de qualité en Amérique du Nord. Cette structure sera dotée de prérogatives élargies en matière de sécurité. Depuis lors, un directeur en chef de la qualité a été nommé, des comités ont été établis et un comité consultatif indépendant comprenant un représentant canadien de la haute direction a été mis en place. Chacune de nos unités commerciales à travers l’Amérique du Nord a été chargée d’examiner ses procédures internes pour essayer de trouver des aspects de nos opérations qui gagneraient à être améliorés.
 
Nous sommes maintenant prêts, M. Tanaka et moi, à répondre à vos questions. Merci de votre attention.
 
 
-30-