Toyota et Tesla collaborent à la fabrication, à la démonstration et à l'évaluation de 35 véhicules :
 
Lancement prévu pour 2012 d’un RAV4 EV de 2e génération prêt pour la route
 
LOS ANGELES, le 17 novembre 2010 -- Toyota Motor Sales (TMS), U.S.A., Inc. (TMS) a dévoilé aujourd’hui le Toyota RAV4 EV de 2e génération à l’occasion d’une conférence de presse tenue au Salon de l’auto de Los Angeles.  Au total, 35 véhicules seront fabriqués dans le cadre d’un programme de démonstration et d’évaluation qui durera pendant toute l’année 2011, en vue de l’arrivée sur le marché d’un véhicule prêt pour la route en 2012. L'autonomie visée pour ce véhicule est de 100 milles (160 kilomètres) en situations réelles, dans une diversité de conditions routières et climatiques. 
 
« Lorsque nous avons décidé de travailler ensemble à la réalisation du RAV4 EV, notre président Akio Toyoda a voulu adopter un nouveau modèle de développement qui intégrerait l’approche épurée et la rapidité d’action de Tesla », a expliqué Jim Lentz, président et chef de l’exploitation de TMS.  « Nous avons ainsi créé une méthode hybride, un nouveau processus de décision et d’approbation incorporé à un type de développement que nos ingénieurs qualifient de "rapide et souple". » 
 
Sous la gouverne du centre technique de Toyota Motor Engineering and Manufacturing North America (TEMA) au Michigan, le nouveau modèle de développement a contribué à réduire la durée de mise au point sans compromettre la qualité du produit fini. L’équipe est parvenue à ce résultat en approchant le projet comme s'il s'agissait d'une modification de produit à mi-génération typique.  Plus précisément, l’équipe a commencé avec un RAV4 de génération actuelle à mi-cycle prêt pour la route auquel elle a ajouté une très nouvelle option de groupe propulseur de même qu'un rafraîchissement des équipements et de l'esthétique.
 
Tesla était chargée de développer et de fournir la batterie et certaines pièces connexes selon les spécifications d’ingénierie précises de Toyota aux plans de la fonctionnalité, de la qualité et de la durabilité.  Toyota était le maître d’œuvre du développement et de la fabrication de même que de l’intégration complète du groupe propulseur.
 
« Dès le début, nous avons pris pour guide l'expérience que vivrait le client », a précisé M. Lentz.  « Autrement dit, comment faire pour produire un véhicule non conventionnel qui serait attirant et abordable en plus d’être suffisamment pratique au quotidien pour être accepté. »
 
Pour l'équipe, l'accent mis sur l’expérience du client portait en grande partie sur le comportement du véhicule.  Il s’agissait en fait de créer un véhicule qui se comporterait le plus possible comme un RAV4 ordinaire. 
 
Par exemple, le véhicule de démonstration pèse environ 220 livres (100 kg) de plus que le RAV4 V6 actuel, mais il accélère presque aussi vite.
 
Ce poids supplémentaire a exigé un recalibrage substantiel de certains composants majeurs et un travail important de redistribution du poids.  Non seulement a-t-il fallu modifier de façon appréciable la suspension et la direction, mais il a aussi fallu changer l’emplacement de composants majeurs pour équilibrer le poids important du bloc-batterie. 
 
Le véhicule de démonstration sur lequel Toyota mène actuellement des essais tire son énergie d’une batterie à oxyde métallique de lithium dont la puissance nominale utilisable se situe dans la gamme des 30 kWh. De nombreuses décisions touchant à la fois le produit et le modèle commercial ne sont pas encore arrêtées.  Par exemple, la taille et la puissance de la batterie de même que le prix et le volume de vente du véhicule que Toyota prévoit mettre en marché en 2012 demeurent en suspens.
 
C’est aussi le cas de l’endroit où le véhicule sera assemblé : Toyota pèse le pour et le contre de nombreuses options et combinaisons.  La plateforme de base continuera à être fabriquée à l'usine canadienne Toyota Motor Manufacturing Canada, Inc., de Woodstock en Ontario.  Tesla fabriquera la batterie et de nombreux composants du groupe propulseur à sa nouvelle usine de Palo Alto en Californie. La méthode d’installation et l’emplacement des composants Tesla dans le véhicule font encore l’objet de discussions. 
 
 Le RAV4 EV a reçu divers nouveaux éléments stylistiques distinctifs, dont un nouveau pare-chocs avant, une nouvelle calandre, de nouveaux phares et de nouveaux antibrouillards.  De nouveaux emblèmes EV et une couleur extérieure spéciale « mutuellement exclusive » complètent la transformation.  L’habitacle reçoit des garnitures de sièges spéciales, des affichages multimédias au tableau de bord, un sélecteur de vitesses à boutons-poussoirs et une instrumentation exclusive.  Le volume de chargement de la plateforme RAV4 est de 73 pi3 avec les sièges arrière rabattus, un chiffre auquel la conversion à un groupe propulseur électrique n’a rien changé.  
 
En 1997, Toyota mettait sur le marché le RAV4 EV de 1re génération en réponse à l’exigence californienne liée aux véhicules à émissions nulles (ZEV) et devenait le premier fabricant à se conformer au mémorandum d’accord sur le volume de ventes.  Équipé d’une batterie à hydrure métallique de nickel, ce véhicule avait une autonomie d'entre 80 et 110 milles (128 à 177 kilomètres) par charge.  Entre l'année-modèle 1998 et l’année-modèle 2003, seulement 1 484 de ces véhicules ont été vendus ou loués aux États-Unis.  Et 746 RAV4 EV de 1re génération sont toujours sur la route aujourd’hui.
 
« Le prix et les capacités pratiques étaient alors les facteurs essentiels de la réussite, et c'est encore le cas aujourd'hui », a fait remarquer M. Lentz.  « Mais beaucoup de choses ont changé au cours des dernières années.  Les gens comprennent de plus en plus, et c’est d’une importance capitale, que la mobilité viable aura un coût que devront se partager les constructeurs d’automobiles, les gouvernements et les consommateurs. »
 
L'approche de Toyota à la mobilité viable est fondée sur la prévision que le monde du futur favorisera des systèmes de mobilité adaptés selon les régions ou les marchés plutôt que des modèles ou des technologies en particulier.  Notre approche reconnaît qu'aucune technologie ne sera « gagnante » et qu'un système de mobilité utilisé à Los Angeles sera probablement très différent de ce que l’on pourra voir à Dallas, ou à New York, ou à Calgary, ou à Montréal ou à Shanghai. 
 
La stratégie globale de Toyota sur les technologies de l'avenir emploie une approche diversifiée qui comprend un engagement à long terme envers la pile à hydrogène, les hybrides branchables et les véhicules électriques, et dont le moteur technologique principal est la prolifération croissante des hybrides conventionnels à essence et électricité, comme la Prius. 
 
Toyota a  annoncé que l’arrivée du RAV4 EV en 2012 coïncidera avec le lancement sur certains marchés clés du monde de la Prius PHV (branchable) et d’un petit véhicule électrique urbain.  En outre, Toyota commercialisera en 2015 ou avant, toujours sur certains marchés clés, son premier véhicule à pile à hydrogène.  Finalement, d’ici la fin de 2012, Toyota ajoutera à sa gamme sept modèles hybrides tout nouveaux (et non « de nouvelle génération »).